Le SMECRU organisait le 18 novembre au Pont de Roudil, à Vanzy, une visite pour présenter aux élus locaux les interventions en rivière. L’étude de 2012 avait identifié plusieurs secteurs de dysfonctionnement due à l’incision du lit de la rivière, accélérant le débit, ce qui peut endommager les ouvrages et les berges. De plus, la présence de la Renouée du Japon empêche la mobilisation des sédiments par la rivière.

Pour restaurer la dynamique sédimentaire, il a fallu dévégétaliser et scarifier les atterrissements et bancs de galets, et cela pour permettre à la rivière de mobiliser ces sédiments et de diversifier son écoulement.

Matthieu Chabanon a présenté les 5 secteurs de travaux de 2017 aux différents élus présents : Messieurs les élus de Desingy, Minzier, Vanzy, Cercier, Groisy et Sallenôves.

 


Partager :
Illustration SMECRU